• Spidrr en été

    C'est une bd assez ancienne (94 i was 19!) qui confronte deux souvenirs liés aux bestioles pas comme nous et la façon de les appréhender. Souvent venant de derrière l'affiche géante de Robocop 50% homme 50% machine 100% flic, j'entendais craquer le papier alors que l'automne arrivait et que les araignées rentraient squatter nos maisons. Je restais paralysé en exagérant la taille de ce qui se glissait derrière. Je me levai enfin pour partir en chasse en redoutant de la perdre et de l'écraser. Une fois, j'ai eu l'impression que lorsque je tuais une araignée, assez grosse, marron, le lendemain une plus grosse revenait. Plusieurs fois de suite et à chaque apparition, plus grosse. Un autre soir enfin calmé, j'ai regardé mes doigts et pensai qu'entre l'araignée et ma main il n'y avait qu'une différence de point de vue. L'autre souvenir qui a motivé cette bd, c'est simplement mon étonnement de voir un insecte vert vif comme une sauterelle mais qui n'en était pas une, se prélasser sur le rebord d'une porte d'entrée un après midi d'été. Le bois de la porte était très blanc et l'insecte, j'en avais jamais vu de ce type, très vert. J'ai adoré cette alliance entre vert vif et blanc, à l'ombre de l'été sous un ciel bleu plastique.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :